Introduction

D’après l’article 121-1 du Plan Comptable Général (PCG), la comptabilité est définie comme « un système d’organisation de l’information financière permettant de saisir, classer, enregistrer des données de base chiffrées et présenter des états reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entité à la date de clôture ».

Il en découle donc que la comptabilité financière est à la fois :

–          un outil de contrôle des opérations ;

–          un moyen de preuve juridique en cas de litige ;

–          une obligation légale ;

–          un moyen de calcul de l’assiette des impôts ;

–          une source d’information d’ordre financier sur la situation et l’évolution de l’entreprise ;

–          une aide à la prise de décision sur le plan financier.

La comptabilité permet par conséquent de répertorier tous les flux générés d’une entreprise. Ces derniers peuvent être traduits par les opérations réalisées par l’entreprise portant sur des biens, des services, des dettes, des créances ou de la monnaie.

A chaque arrêté annuel, l’entreprise doit rendre compte de son activité à ses différents partenaires tels que ses fournisseurs, ses clients, ses actionnaires, ses banquiers et l’état par l’intermédiaire de ces documents :

–          le bilan ;

–          le compte de résultat ;

–          l’annexe.

1.    Le Bilan

1.1.           Définition

Le Bilan d’une entreprise représente sa situation financière à un instant T à la clôture de son exercice. Il peut être défini  selon deux approches.

Approche patrimoniale

Le bilan donne une image de la situation patrimoniale de l’entreprise à un moment donné. Il fait apparaître de façon distincte les actifs et passif.

Les éléments actifs sont des éléments dont la valeur économique est positive pour l’entreprise et qui génère une ressource.

Les éléments passifs sont des éléments dont la valeur économique est négative pour l’entreprise qui entraînera donc une sortie de ressources au profit d’un tiers.

Les capitaux propres mesurent la valeur nette du patrimoine :

Eléments actifs – Eléments passifs = Capitaux propres

Approche fonctionnelle ou économique

Le bilan décrit l’ensemble des ressources financières que l’entreprise s’est procurée (moyen de financement), et l’ensemble des emplois (utilisation des ressources) dont elle dispose à une date donnée.

Les ressources financières peuvent être classées sous trois catégories :

–          les apports de l’exploitant ou des associés qui forment le capital (ressource permanente) ;

–          les dettes envers un tiers (ressource temporaire) ;

–          les bénéfices, ressources générées par l’activité de l’entreprise.

L’ensemble des ressources constitue le passif du bilan.

L’ensemble des emplois constitue l’actif du bilan.

Présentation schématique du bilan

Le bilan est établi sous forme de tableau contenant deux colonnes principales : celles des actifs à gauche et celles des passifs à droite. Ces deux colonnes doivent être égales.

L’Actif comprend tous les biens et droits que possède l’entreprise (ses bâtiments,  fonds de commerce, matériel, créances, brevets disposés, etc.).  Il est composé de :

–          l’actif immobilisé (tous les biens ayant une durée de vie supérieur à 1 an : fond de commerce, machines, …) ;

–          l’actif circulant (tous les éléments qui ne resteront pas durablement dans l’entreprise ou qui seront transformés : stock, créances, …).

Le Passif indique l’origine et la nature des ressources financières (fonds propres ou dettes). Il regroupe l’ensemble des ressources ayant permis les dépenses figurant à l’actif. Il est composé du :

–          passif immobilisé (contient toutes les ressources financières durables : apports financiers et capitaux propres) ;

–          passif circulant (dettes).

La différence entre le passif et l’actif représente le bénéfice s’il est positif, sinon elle représente une perte.

Bilan
ACTIF

(emploi)

PASSIF

(Ressources)

Actifs immobilisés

Immobilisations incorporelles

Immobilisations corporelles

Immobilisations financières (prêts, …)

Capitaux propres

Capital et réserve

Résultat (bénéfice ou perte dégagé par la société)

Provisions réglementées

Actifs Courants

Stocks (biens destinés à être consommés au premier usage)

Créances clients et autres créances (somme d’argent due par les clients)

Provisions pour risque et charge
Disponibilité

Banque

Caisse

Dettes

Emprunt auprès des établissements de crédit

Dettes fournisseurs

Dettes fiscales et sociales

Découverts

Exemple :

ACTIF (emploi)PASSIF (Ressources)
Actifs immobilisésCapitaux propres
Immobilisations incorporelles

 

Immobilisations corporelles

Outillage

 

Immobilisations financières

 

 

 

 

7 000

Capital20 000
Actifs Courants
Marchandise

Clients

 3 000

1 500

DisponibilitéDettes
Compte en banque

Caisse

12 000

2 500

Fournisseurs

Impôts à payer

Salaire à payer

2 200

600

3 200

2.    Hors-Bilan

Le Hors-Bilan peut se définir comme étant un compte dans lequel sont enregistrées les sommes engagées par l’entreprise et qui ne sont pas encore disponibles ou n’ont pas encore été payées. Il y figure les actifs et passifs de l’entreprise qui font l’objet d’un contrat en cours d’exécution ou qui n’ont pas encore été régularisées par un paiement.

3.    Compte de Résultat

Définition

Le Compte de Résultat (CR) est un document comptable présentant l’ensemble des produits et des charges d’une société durant un exercice comptable.

Il permet de connaître :

–          l’ensemble des coûts engagés, appelés charges, au cour d’un exercice pour les besoins de l’entreprise ;

–          l’ensemble des revenus, appelés produits, générés par son activité pour le même exercice ;

–          le résultat de l’exercice par différence entre le total des produits et le total des charges.

Définition du produit et charge

Un produit correspond à une recette (ventes), tandis qu’une charge représente une dépense (achat de marchandises, services et / ou taxe).

Le compte de résultat est un outil de pilotage pour les dirigeants de l’entreprise mais il permet également à l’administration fiscale de prendre conscience des bénéfices réalisés, ainsi qu’aux financeurs potentiels de connaître les performances et la rentabilité de l’entreprise.

Présentation schématique du compte de résultat

La nature des produits et charges peut se décliner en trois classes :

–          l’exploitation (résultat issu de l’activité courante de l’entreprise) ;

–          financier (traduit la politique financière de l’entreprise) ;

–          exceptionnel (contient les éléments non récurrents à l’activité de l’entreprise).

Compte de résultat
CHARGES (classe 6)

 

Charges d’exploitation

Dépenses nécessaires à l’activité de l’entreprise

 

Charges financières

Intérêts à rembourser liés aux sommes empruntées

 

Charges exceptionnelles

Dépenses exceptionnelles (par exemple les amendes) qui par leur nature ne sont pas renouvelable

PRODUITS (classe 7)

 

Produits d’exploitation

Ensemble des entrés d’argent nécessaire à l’activité de l’entreprise (cotisations, dons, subvention, …)

 

Produits financiers

Intérêts gagnés grâce aux sommes épargnées

 

Produits exceptionnels

Recettes exceptionnelles (vente d’un bien immobilier, dons exceptionnels, …)

Le résultat de l’exercice (bénéfice ou perte) s’obtient en effectuant la différence entre :

Total des produits – Total des charges

Exemple :

CHARGESPRODUITS
Achat de matières premières12 430Production vendue27 730
Variation de stocks de matières premières    – 280Production stockée    -230
Autres charges externes      820Production immobilisée     500
Impôts et taxes  3 480Produits nets sur cession de valeurs mobilière de placement     100
Charges de personnels10 750Produits exceptionnels sur opérations en capital :

–          Produits de cession d’éléments d’actifs

–          Subventions d’investissements virées au résultat de l’exercice

 

 

 

1 000

 

100

Dotations aux amortissements      600Perte sur l’exercice       60
Dotations aux provisions      750
Charges financières      510
Charges exceptionnelles sur opération en capital      200
Impôts sur les bénéfices            0
TOTAL29 260TOTAL29 260

4.    L’annexe

Le bilan et le compte de résultat ne peuvent pas expliquer à eux seuls de manière fidèle, la situation et l’activité de l’entreprise.

L’annexe est un document permettant d’expliquer les événements significatifs survenus entre deux exercices comptables et de compléter les informations qui se trouvent dans le bilan ou le compte de résultat en expliquant les variations.

Ces informations peuvent concerner :

–          des événements ayant un impact considérable ;

–          un changement de méthode comptable ;

–          un complément d’information lié au bilan (détails des sommes à percevoir ou des charges qui restent à payer) ;

–          un complément d’information lié au compte de résultat (détails des différentes catégories de ressources, le calcul des amortissements,…).

5.    Plan comptable

Les différents documents composent le plan comptable ci-dessous :

On retrouve dans la classe 1 les capitaux propres, dans la classe 2 la partie des actifs immobilisés, dans la classe 3 les stocks de l’actif courant, dans la classe 4 les créances et les dettes et dans la classe 5 les disponibilités.

Preview-blog-invivo-Plan comptable

 

On retrouve dans la classe 1 les capitaux propres, dans la classe 2 la partie des actifs immobilisés, dans la classe 3 les stocks de l’actif courant, dans la classe 4 les créances et les dettes et dans la classe 5 les disponibilités.