Domotiser son logement, mode d’emploi.

J’avais envie de parler un peu domotique avec vous et plus particulièrement du système domotique que j’ai mis en place chez moi. En effet, installer des objets connectés chez soi soulève de nombreuses interrogations et j’espère que cet article, et ceux qui suivront, pourront répondre à certaines de vos questions sur ce domaine.

Choix du système de communication pour domotiser son logement

 

Domotiser son logement

Le choix du système de communication pour domotiser son logement est un choix important. Il existe actuellement deux grandes catégories de système de communication, le filaire, et le non-filaire (= radio = onde). Chaque système de communication a son avantage.

L’ensemble des box domotiques ne permettent pas d’utiliser ces 2 systèmes, aussi, la détermination du système de communication que l’on voudra utiliser par la suite est primordiale.

 

Le système filaire

Le système filaire a notamment comme avantage d’être plus « robuste », il n’y a pas de perturbation, le signal ne peut pas être brouillé, il est donc plus sécurisé (difficile de se brancher sur un câble passant dans un mur). Par ailleurs, un réseau câblé ne diffuse pas d’ondes, ce qui est un plus pour notre santé (principe de précaution, les ondes étant potentiellement dangereuses pour notre santé). Enfin, il y a peu de problématiques de distance entre les objets, contrairement aux ondes (voir la communication par radio fréquence)

Il présente cependant un inconvénient majeur : il faut que le logement soit câblé. Aussi, ce système est particulièrement adapté pour les logements en cours de construction, où nous pourrons prévoir le passage de câble dès l’origine (il est alors fortement conseillé d’en prévoir pour toutes les pièces afin d’anticiper les besoins futurs). Pour utiliser ce système pour domotiser son logement ancien, il faudra prévoir de nombreux, et coûteux travaux.

 

La communication par radio fréquence

Le système de communication par onde a lui comme avantage d’être facilement installable. Pas besoin de faire passer des câbles dans le mur, ici il faut juste que l’appareil communiquant et la Box domotique soient assez proche l’un de l’autre.

Comme vous l’aurez certainement compris, ce système à de nombreux inconvénients. Il est sujet à beaucoup plus de perturbations, moins sécurisé, et la portée est rapidement problématique dans de grandes maisons (ou des maisons avec des murs épais, bloquant les ondes).

Ayant un logement ancien, et n’étant pas particulièrement doué dans le bricolage, je me suis orienté principalement vers le système de communication par radio.

Une fois ce système de communication choisi je me suis penché, dans une deuxième étape, au choix de la box domotique. Pour ce faire, j’ai dû déterminer les protocoles de communication que j’aimerai utiliser par la suite (toutes les box ne permettent pas de communiquer avec tous les objets, aussi le choix des protocoles gérés par la box est important).

Nous verrons, dans un prochain article, les principaux protocoles de communication existant.

N’hésitez pas, d’ici là, à poster vos commentaires, remarques, questions éventuelles et à découvrir nos autres articles du Lab’oo. 😉